à l’opéra de lausanne Semiramide

Opéra

à l’opéra de lausanne

Semiramide

Maria Grazia Schiavo tiendra le rôle-titre dans Semiramide de Rossini. L’ouvrage

sera donné en version de concert à Lausanne sous la direction de Corrado Rovaris

placé à la tête de l’Orchestre de Chambre de Lausanne.


Dans Semiramide, les pyrotechnies

vocales sont particulièrement

époustouflantes, au point que les

admirateurs de Rossini s'accordent

pour dire qu'il s'agit de l’une des pièces

les plus exigeantes du compositeur.

Pour se départir de ces difficultés,

et surtout pour donner vie et corps

à des lignes éminemment virtuoses, il

convient d’engager une brochette de

solistes à la fois très expressifs et

dotés d’une technique sans faille.

A cet égard, Maria Grazia

Schiavo convainc le public et la critique

sur les diverses scènes internationales

qu’elle a l’heur de fréquenter.

La soprano italienne est née et a étudié

à Naples. Elle obtient un diplôme

avec mention décerné par le conservatoire

de sa ville natale puis remporte

le Premier Prix à la fois du

Concours Santa Cecilia de Rome et

du Concours International de Chant

de Clermont-Ferrand. Elle a fait ses

débuts sur scène dans La Gatta

Cenerentola, opéra écrit et composé

par l’ancien directeur du Teatro San

Carlo de Naples, Roberto De Simone,

Répertoire

Plus tôt dans sa carrière, Maria Grazia

Schiavo était considérée par beaucoup comme

l'une des plus grandes spécialistes du répertoire

napolitain du XVIIIe siècle. Elle s’est consacrée

à la scène comme au concert à des ouvrages qui

relient l’ère baroque et le classicisme, à l’instar

de Demofoonte de Jommelli à Salzbourg et à

Paris sous la direction de Riccardo Muti, Marito

disperato de Cimarosa avec Christophe

Rousset, Pulcinella vendicato de Paisiello,

Finta giardiniera d'Anfossi,

Didone abbandonata de

Piccini, Motezuma de De

Majo et Partenope de Vinci.

Maints enregistrements rendent

compte de l’activité de

la soprano italienne. En

2003 déjà, elle apparaît sur

l’enregistrement de Statira

de Francesco Cavalli paru

chez Naïve, sous la direction

d’Antonio Florio, chef napolitain

de La Cappella de

Turchini avec lequel elle

aura mené un pan important

de sa carrière à coloration

baroque. Maria Grazia

Schiavo est au surplus la

soprano qui chante avec

Stéphanie d’Oustrac sur

l’enregistrement du Stabat

Mater de Pergolèse. Elle

grave également des pages

de Haendel, Cherubini ainsi

que La Partenope de Vinci

avec Sonia Prina.


Bernard Halter


file:///Users/meoli/Desktop/AvenuePDFClip.pdf

Scarica la Recensione